INFO FLASH :

3ème édition de l’Initiative de Développement du Numérique dans l’Espace Universitaire Francophone (IDNEUF 3)

26/06/2018

A l’initiative du Royaume du Maroc et avec le soutien de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), la ville de Marrakech a abrité du 20 au 22 juin 2018, la 3ème édition de l’Initiative de Développement du Numérique dans l’Espace Universitaire Francophone (IDNEUF 3).
Notre pays a été représenté par une délégation conduite par Madame Marie Odile ATTANASSO, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS) et accompagnée de messieurs :

  • Maxime HINSON Directeur de l’Informatique et du Pré-archivage du MESRS ;
  • Marc-André LOKO Directeur des Projets d’Infrastructures haut débit à l’ADN.
Organisée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, cette rencontre a réuni les ministres de l’enseignement supérieur de la francophonie autour de la thématique du financement du numérique dans l’espace universitaire francophone. Elle fait suite à celles tenues à Paris le 5 juin 2015, à l’initiative de la France, puis à Bamako le 17 juin 2016, à l’initiative du Mali, et a pour objectifs de faire le point sur la mise en uvre des décisions prises à Paris et Bamako, mais aussi d’élargir la réflexion à la question des modalités de financement du développement du numérique dans l’espace universitaire francophone.
Lors de la conférence IDNEUF 2 de Bamako, les ministres avaient souhaité que leur prochaine rencontre soit précédée d’une conférence permettant de consulter de grands opérateurs et bailleurs de fonds du développement du numérique, afin de mieux identifier les choix possibles de réalisation et de financement d’une telle ambition.
La conférence de Marrakech a été donc organisée en deux temps : une réunion préalable des opérateurs et des bailleurs de fonds les 20 et 21 juin qui a été consacrée à la préparation des décisions des ministres, suivie de la conférence des ministres de l’enseignement supérieur de la francophonie le 22 juin 2018.
Les deux premières journées ont ainsi permis de dresser un état des lieux et surtout de faire émerger des solutions possibles pour les différents chantiers évoqués, qu’il s’agisse d’aspects techniques (infrastructures, réseaux, équipements), d’ingénierie pédagogique ou encore, et surtout, de financement à travers des modèles et méthodes économiquement pertinents.
La troisième journée a été consacrée à la réunion des ministres ou de leurs représentants. Moment fort de cette conférence « IDNEUF 3 », permettra l’adoption par les ministres présents ou représentés de la « Déclaration de Marrakech » à l’issue d’IDNEUF 3.
à travers cette déclaration, les ministres ou leurs représentants saluent le travail accompli par l’AUF depuis les réunions de 2015 et 2016, notamment la nouvelle version du méta-portail et l’Atlas de l’expertise francophone désormais unifiés au sein d’une plateforme unique dénommée BNEUF (Bibliothèque Numérique de l’Espace Universitaire Francophone).
Ils encouragent également l’AUF à poursuivre avec ses partenaires le développement de cette importante Initiative (IDNEUF) dans ses différents aspects : enrichissement de la plateforme BNEUF ; mise à disposition de bibliothèques numériques ; évolution progressive des Campus Numériques Francophones (CNF) en Campus du Nouvel Espace Universitaire Francophone (CNEUF) : espaces des apprentissages ouverts sur le contexte socio-économique local ; poursuite des autres activités indispensables au développement du numérique dans l’enseignement supérieur : formation des formateurs, formations en ligne et leurs certifications, production de ressources numériques (ANEUF).
Enfin, pour permettre le développement du numérique dans l’espace universitaire francophone, les ministres présents ou représentés appellent de leurs vux la création d’un fonds de financement spécifique (FIDNEUF), dont le principe de fonctionnement sera soumis à leurs gouvernements respectifs et la mise en place d’un agenda de réalisation de projets structurants.

Retour aux actualités