Audience accordée par Madame la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique à la délégation de l’Université Technique de Munich en visite à l’Université d’Abomey-Calavi du lundi 06 au vendredi 10 mars 2017
Séance de travail entre la Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et messieurs le Directeur régional de l'AUF, le Recteur de l'AUF et le Directeur du Campus numérique de l'UAC en marge de la 6ème réunion du CCG du CAMES
Le Système LMD au Bénin
la Ministre Marie Odile ATTANASSO a mis en place un Comité intellectuel pour la préparation de l'atelier national d'évaluation de la mise en œuvre du LMD au Bénin
Dissémination du Programme d'Actions du Gouvernement et validation des outils de gestion 2017 du MESRS
Le Système LMD au Bénin
Dans une dynamique de gestion participative, la Ministre a réuni autour d'elle dans l'après-midi du mercredi 07 septembre 2016, des acteurs clé pour une séance de simulation du séminaire-atelier national sur la mise en œuvre du système LMD au Bénin
Réunion du comité de prévention et de gestion des crises dans les Universités Nationales du Bénin
Réunion de la Ministre avec l'EPES
Séance de travail ce mardi 12 juillet 2016 à la salle de réunion du MESRS avec les promoteurs des Etablissements Privés d’Enseignements Supérieurs (EPES).
Mme Marie-Odile ATTANASSO, Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique en séance de travail avec équipe rectorale de UAC
A la salle de conférence de la mairie d’Abomey-Calavi ce jeudi 30 juin 2016, le Maire et le conseil communal d’Abomey-Calavi reçoivent la Ministre de l’Enseignement Supérieur et la responsable du Projet de la Zone Franche du Savoir et de l’Innovation pour une séance de travail.
Séance de travail entre Madame la Ministre de l'Enseignement supérieur et de Recherche Scientifique et les partenaires sociaux
Cérémonie d’inauguration du siège du parc incubateur UAC Startup Valley.
L'intersyndical à la sortie d'une séance de travail avec la Ministre et son Cabinet
Cérémonie d’inauguration du siège du parc incubateur UAC Startup Valley.
Lancement des épreuves pratiques du BTS par la Ministre Marie-Odile ATTANASSO
Démarrage de la correction des copies du BTS
La Ministre Marie-Odile ATTANASSO est allée doper le moral des correcteurs des copies du BTS au CEG ZOGBO à Cotonou
Lancement des épreuves pratiques du BTS dans la filière Secrétariat au Lycée Coulibaly de Cotonou par la Ministre Marie-Odile ATTANASSO
La MESRS reçoit le 07 juin 2016 en audience l’intersyndicale des Universités Nationales du Bénin.
1er juillet 2016, Séance de travail avec les députés de l’Atacora Donga. Au menu des échanges, l’Université de Natitingou.
Lundi 30 mai le DC, le DAC, le DAF et la DPP nouvellement nommés participent à leur premier CODIR au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de La Recherche Scientifique.
Le 23 juin 2016, la Ministre Marie-Odile ATTANASSO reçoit en audience le Conseil des Anciens, Notables et Cadres de Porto-Novo.
la Ministre Marie-Odile ATTANASSO reçoit en audience le Conseil des Anciens, Notables et Cadres de Porto-Novo.
La Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique reçoit en audience Monsieur Martin ASSOGBA, Président de l’ONG ALCRER
La Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique reçoit en audience la Fédération Nationale des Etudiants de l’Université de Parakou
Le 3 juin 2016, la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique reçoit en audience l’Ambassadrice de France près le Bénin
Cérémonie de clôture du cinquième congrès de la Société Africaine de Chirurgie Pédiatrique le 18 mai 2016 au Palais des congrès de Cotonou.
REMISE OFFICIELLE DE KIT D’ORDINATEURS AUX ÉTUDIANTS DE L’INSPEI SAVALOU

Une analyse du Recteur de l’Université Nationale d’Agriculture sur la situation qui prévaut au sujet de l’organisation des examens nationaux de Licence pour les EPES

Une analyse du Recteur de l’Université Nationale d’Agriculture sur la situation qui prévaut au sujet de l’organisation des examens nationaux de Licence pour les EPES

L'association des EPES dénomméeeForum Grandes Ecolesa vu juste. J'espère que ceux qui s'opposent consciemment ou inconsciemment à la réforme du Gouvernement vont enfin comprendre que cette réforme ne vise pas à dévaloriser les EPES, bien au contraire. Elle permet aux apprenants des EPES d'avoir des diplômes d'État au même titre que ceux des établissements publics.

Sachant le rôle capital des EPES dans la formation du capital humain, le Gouvernement a opté pour cette positiontransitoirequi permet à tous ceux qui sortent des EPES de faire valoir leurs parchemins afin debénéficier de tous les avantagesofferts pour accéder à des fonctions étatiques à travers des tests et concours ou des recrutements directs.

Faisant ce choix rationnel, le Gouvernement a évité de geler pendant la période transitoire l'accès des diplômés des EPES non en règle à ces avantages.

Nous ne devons pas nous voiler la face; beaucoup reste à faire tant au niveau des établissements publics qu'à celui des EPES pour qu'ils puissent jouer leur rôle combien noble d'éducation et de formation. Le développement de notre pays sera ce que sont l'éducation et la formation. Tous les pays émergents doivent cette émergence à la qualité de leurs ressources humaines, et tout commence dans la famille, ensuite dans les écoles et enfin dans la vie active où les expériences sont accumulées quotidiennement, au fil du temps et sans fin.

Les réformes sont indispensables pour parvenir à de résultats satisfaisants pour la nation, les communautés et les individus. Une société qui arrête de se réformer est vouée à la déchéance. Les réformes apportent des changements et nécessitent des changements. La théorie  du changement enseigne que les êtres s'accommodent plutôt à l'immobilisme. Les dirigeants qui sont dans l'immobilisme sont souvent applaudis et même déifiés. C'est ce qui explique que ceux qui "gênent" le moins possible sont aimés et soutenus. Au contraire, ceux qui amènent du changement, quoique indispensable pour le progrès économique et social, sont condamnés au bûcher.

D'aucuns parlent d'iniquité vis-à-vis des EPES. Je ne pense pas, étant donné que les établissements publics délivrent des diplômes d'Etat. Dès que les programmes seront harmonisés, dès que le contrôle sera une réalité par les corps de contrôle assermentés, ..., je puis comprendre qu'un examen national ne sera plus nécessaire pour les EPES,et leurs diplômes délivrés par eux-mêmes, sans co-signature, seront considérés, au même titre que ceux des établissements publics comme des diplômes d'Etat.

J'invite les uns et les autres à dire la vérité au peuple.

Bien à vous. Union de prière.

Prof. Gauthier BIAOU, Recteur de l'Université National d'agriculture (UNA).